Petite phrase du jour #3

veloute_potimarron_2

Nous sommes ce que nous mangeons.

Notre futur sera ce que nous mangerons.
 ♥♥♥♥

Huile à l’abricot

Les ventilateurs sont en pleine activité depuis quelques jours. C’est terrible je ne supporte pas du tout la chaleur, l’été est la saison que je n’aime pas vraiment. Il fait bien trop trop chaud pour faire des balades à l’extérieur, pour rester derrière les fourneaux, pour tricoter (le toucher de la laine me donne chaud 🙁 ), je ne peux même pas modeler la pâte polymère car la chaleur la rend trop molle, et même la lecture devient presque impossible car mes yeux se ferment au bout d’une dizaine de pages et oui la chaleur m’endort. Les ventilateurs tournent, mais ne me soulagent pas vraiment… Il paraît qu’il va faire extrêmement chaud jeudi et vendredi, oh lala, je vais souffrir…

Aujourd’hui, pas de recette  pour les papilles, mais plutôt une recette pour nourrir la peau naturellement.

Je suis une adepte ‘du fait maison’ et du naturel, j’adore cela. Et depuis peu je me suis mise à la fabrication de mes produits cosmétiques. Pas du tout onéreux et la plupart des ingrédients sont déjà dans la cuisine. Cela fait une quinzaine de jours que nous mangeons beaucoup d’abricots à la maison, j’ai conservé les noyaux pour préparer une huile de massage nourrissante et adoucissante pour la peau.

 

Ingrédients:

20 noyaux d’abricots

60ml d’huile alimentaitre de pression à froid (colza, tournesol, olive…)

 

A l’aide d’un marteau, briser les noyaux des abricots et récupérer les amandes.

Dans un mortier, broyer les amandes.

Déposer les amandes broyées dans un bocal en verre et recouvrir d’huile. Mélanger et fermer le bocal.

Le laisser dans un endroit ensoleillé 3 à 5 semaines. Agiter le bocal de temps en temps.

Après ce temps de macération, filtrer la préparation avec une étamine et conserver le macérat à l’abri de la chaleur et de la lumière.

L’huile à l’abricot est maintenant prête à être utilisée.

 

Ce matin, dans mon jardin…

J’ai l’habitude de voir moineaux, rouges-gorges, merles et chats dans mon jardin, la plupart du temps ils viennent pour profiter du petit bassin d’eau dans lequel, jadis, il y avait des poissons. Mais ce matin, quelle surprise de découvrir cet oiseau posé sur cette sangle qui tente de redresser un des oliviers malmené par le vent.

 

oiseau_1

 

C’est la première fois que je le vois. Connaissez-vous son nom?  Cette huppe fasciée est vraiment belle. [Un grand merci aux différentes personnes qui ont répondu à mon interrogation.]

 

oiseau_2

oiseau_3

%d blogueurs aiment cette page :